top

Hill 70
15-25 août 1917

L’historique du projet de la cote 70

Dans le Nord de la France, il ya une légère crête de terre où 100 000 soldats canadiens ont connu du succès bien que d'autres y aient échoué à plusieurs reprises durant la Première Guerre. Ils l'ont fait à leur façon, sous le commandement d’un général canadien qui avait rejeté le plan d'attaque britannique. En août 1917, pendant plus de dix jours, les Canadiens ont choisi leur propre destin au cours de cette bataille épouvantable pour la cote 70 qui a coûté leur vie à plus de 1 500 d'entre eux. Ils ont montré au monde leur caractère déterminé en tant que peuple et leur persévérance formidable en tant que combattants, repoussant 21 contre-attaques par les forces allemandes désespérées pour regagner ce terrain élevé. Ils se sont mérités plus de Croix de Victoria durant cette bataille que dans toutes les autres impliquant des Canadiens, depuis la Première Guerre à ce jour.

Pourtant, sur le site près de la ville de Loos en France, il n’y a aucun monument pour commémorer cette bataille — si importante pour l'effort de guerre des Alliés et l’émergence du Canada comme une nation. Il s’agit d’un oubli que le commandant à la cote 70, le Général Arthur Currie, a décrié jusqu’à la fin de sa vie.

Pour corriger cette injustice — c’est-à-dire, honorer et reconnaître les succès et les sacrifices du Corps canadien — un groupe croissant de bénévoles déterminés a travaillé sans tambour ni trompette depuis 2012, à la fois pour ériger un monument au passé et à sensibiliser tous les Canadiens présents et futurs à cette victoire cruciale et son influence durable sur l'histoire européenne et canadienne.

Avec le soutien enthousiaste des citoyens de Loos, l'équipe du projet a acquis un endroit bien en vue juste à l'intérieur des lignes canadiennes d’août 1917, et voisin du cimetière de la Commission des sépultures de guerre du Commonwealth. Nous prévoyons inaugurer le monument lors du 100e anniversaire de la bataille.

Les membres de notre équipe, comme ceux du Corps canadien, sont des bénévoles provenant de plusieurs milieux : des éducateurs, militaires à la retraite, banquiers, architectes et hommes d'affaires. Notre Président d’honneur est le Gouverneur général du Canada, et un nombre d'éminents Canadiens nous soutiennent en tant que conseillers honoraires.

C’est un honneur pour nous tous de travailler pour mettre en évidence de façon concrète un mémorial pour souligner les efforts extraordinaires du Corps canadien à la cote 70, où plus de 9 000 hommes courageux ont été tués ou blessés.

Nous persévérons pour célébrer ces hommes qui ont contribué à façonner et à renforcer l'avenir du Canada.

Sur le site de la bataille près de Loos, France, il ya de nombreux tunnels construits en profondeur pour protéger les soldats qui attendaient le signal de départ. Ces tunnels sont toujours marqués de trous d'obus. Les hiéroglyphes griffonnés par les soldats avec leurs crayons bleus sur les murs de craie blanche des tunnels sont encore frais, dévoilant les noms des soldats, de leurs villes natales et des croquis de leurs proches. Pour beaucoup, ce serait la dernière chose qu'ils écrieraient. Des informations additionnelles sur les tunnels se trouvent sur le site Web du Groupe Durand (anglais seulement).

Il nous fera plaisir de répondre à toutes demandes de renseignements sur ce projet. N’hésitez pas à nous contacter.

 
  • Droit d’auteur © Le projet du monument commémoratif de la cote 70     |
  •      Site Web par Inorbital     |
  •      Conception par Yves Florack
']); _gaq.push(['_trackPageview']); } catch(err) {} } //]]>